0
fr
US
Livraison Gratuite dès $25
X
× SuperSmart S'informer par question de santé Nouveaux articles Articles populaires Visiter notre boutique Mon compte Smart Prescription Blog Programme de fidélisation Langue: Français
Foie et Détoxification Guides et tutoriels

Le régime alcalin pour lutter contre l'acidification de l'organisme

Depuis plusieurs décennies, l’alimentation occidentale industrialisée perturbe profondément l’équilibre acido-basique de notre organisme. Découvrez comment lutter contre cette acidification.
Le régime alcalin contre l'acidose de l'organisme
Découvrez les aliments alcalins qui vous aideront à réduire l'acidité de votre organisme.
Rédaction Supersmart.
2021-01-20Commentaires (0)

Équilibre acido-basique et révolution industrielle

La vie humaine requiert un niveau de pH dans le sérum sanguin très précis, aux alentours de 7,4 (1). Ce niveau de pH est rendu possible par l’alimentation, elle-même influencée par le pH de l’environnement (terre et océans).

Or, l'arrivée de l’agriculture intensive et de l’industrialisation ont profondément modifié le pH du sol et le pH des océans (2). En outre, le développement de l’industrie agroalimentaire a accentué les déséquilibres avec un accroissement des matières grasses saturées, des sucres simples, des conservateurs et autres additifs (3).

Ainsi, l’alimentation occidentale contemporaine bouleverse les apports en minéraux, générant un déséquilibre entre potassium et sodium, au profit du sodium, et entre chlorure et bicarbonate, au profit du chlorure. Ces déséquilibres peuvent entraîner une acidose métabolique, dommageable notamment pour le squelette. (4)

À savoir : les excès de sodium et de chlorures engendrent de l’acidité tandis que l'abondance de potassium, de bicarbonate et de magnésium induisent une alcalinité.

Les impacts du déséquilibre acido-basique sur l’organisme

Lorsque l’alimentation est trop acide, l’organisme va devoir rétablir l’équilibre acido-basique en puisant dans ses propres ressources en potassium et en calcium, des minéraux qui « basifient ».

Cette utilisation des ressources de l’organisme pour lutter contre les effets indésirables d’une alimentation déséquilibrée pourrait entraîner une déminéralisation. De fait, de nombreuses études suggèrent qu’une alimentation trop acide serait néfaste pour la santé des os (5).

En outre, une alimentation trop acide, notamment si elle est trop riche en protéines animales non compensées par des aliments alcalins, peut entraîner une calciurie (6), c’est-à-dire la présence de calcium dans les urines. Ce que les personnes souffrant de calculs rénaux veulent absolument éviter par exemple.

Les chercheurs ont aussi pu démontrer qu'une alimentation plus alcaline était associée à des meilleurs indices de masse musculaire chez les femmes en bonne santé (7).

Le régime alcalin : une solution naturelle

Quand la nourriture est métabolisée par l’organisme, la plupart des protéines produisent des acides tandis que la plupart des fruits et légumes produisent des « alcalis » (8).

Il convient donc de rétablir l’équilibre acido-basique de l’organisme en adoptant en priorité une alimentation saine et riche en fruits et légumes (le régime « alcalin » ou acido-basique). Et ce, sans tenir compte de l’acidité en bouche des aliments.

En effet, de façon totalement contre-intuitive, il apparaît que les aliments sucrés sont en réalités acidifiants pour l’organisme tandis que beaucoup d’aliments au goût acide sont au contraire basifiants. Par exemple, le sucre raffiné est l’un des principaux responsables du déséquilibre acido-basique tandis que le citron est l’un des aliments les plus basifiants !

L’indice PRAL : un outil bien pratique

PRAL est un acronyme signifiant : Potential Renal Acid Load (Charge acide rénale potentielle). Cet indice mesure en effet la charge acide rénale potentielle d’un aliment. Plus cet indice est élevé (supérieur à 0), plus l’aliment est acide pour l’organisme. Plus cet indice est faible (inférieur à 0) et plus il est alcalin. (9)

Exemples : la viande de bœuf présente un PRAL de +13,2 (effet acide), tandis que le radis présente un PRAL de -3,7 (effet basique).

C’est grâce à cet indice que les scientifiques ont pu classer les aliments selon leur potentiel acide sur l'organisme.

Liste des aliments  les plus acides et les plus alcalins

Les aliments les plus acides sont ainsi :

Entre le pH 5 et le pH 8, on retrouve de nombreux aliments non transformés :

Les aliments les plus alcalins quant à eux sont :

Car une alimentation équilibrée ne consiste pas à évincer certains aliments jugés trop acides, à l’exception de ceux qui sont reconnus comme néfastes pour la santé (alcool, pâtisseries industrielle, aliments transformés, plats préparés, etc.). Il s’agit au contraire d’équilibrer la balance acido-basique.

À savoir : comme on le voit, l’eau du robinet se situe généralement dans la tranche la plus neutre en termes de pH, en fonction des régions. Dans certains départements, l’eau est légèrement plus acide, dans d’autres, elle est légèrement plus basique (parfois jusqu’à un pH de 8,4).

Quelques exemples concrets d’alimentation acido-basique

Rien n’interdit de s’offrir un bon barbecue entre amis, même si la viande (en particulier bovine) grillée est considérablement acidifiante. En revanche, il convient de compenser cette acidité par des quantités importantes de brocolis ou autres légumes au cours du même repas, tout en limitant les céréales. Et pourquoi pas proposer des raisins secs à l’apéritif ou au dessert, avec une salade de fruits ?

Vous pouvez aussi prendre des compléments alimentaires issus d’aliments alcalins, tels que le gingembre (avec Super Gingerols), la spiruline (avec Spirulina) ou encore une association d’aliments basifiants (avec la formule complète Alkaline Formula).

De même, pour vous assurer de vous hydrater avec un pH élevé, il peut être intéressant d’utiliser de l’eau alcalinisée, comme notre Super Water. Cela permet d’augmenter considérablement le pH de l’eau et de contrer ainsi efficacement la consommation de boissons et aliments acides.

Vous disposez désormais de toutes les clés pour lutter contre l’acidification de votre organisme et pour rétablir votre équilibre acido-basique.

Références scientifiques

  1. Gerry K. Schwalfenberg, The Alkaline Diet: Is There Evidence That an Alkaline pH Diet Benefits Health ?, Hindawi Publishing Corporation, Journal of Environmental and Public Health, Volume 2012, Article ID 727630, 7 pages, doi:10.1155/2012/727630
  2. J. Dam-ampai SO and C. Nilnond, “Effect of cattle manure and dolomite on soil properties and plant growth in acid upland soils,” Songklanakarin Journal of Science and Technologh, vol. 27, supplement 3, pp. 727–737, 2005.
  3. A. Sebastian, L. A. Frassetto, D. E. Sellmeyer, R. L. Merriam, and R. C. Morris Jr., “Estimation of the net acid load of the diet of ancestral preagricultural Homo sapiens and their hominid ancestors,” American Journal of Clinical Nutrition, vol. 76, no. 6, pp. 1308–1316, 2002.
  4. L. Frassetto, R. C. Morris, Jr. R.C. Jr., D. E. Sellmeyer, K. Todd, and A. Sebastian, “Diet, evolution and aging—the pathopHysiologic effects of the post-agricultural inversion of the potassium-to-sodium and base-to-chloride ratios in the human diet,” European Journal of Nutrition, vol. 40, no. 5, pp. 200–213, 2001.
  5. Welch, A., Mulligan, A., Bingham, S., & Khaw, K. (2008). Urine pH is an indicator of dietary acid–base load, fruit and vegetables and meat intakes: Results from the European Prospective Investigation into Cancer and Nutrition (EPIC)-Norfolk population study. British Journal of Nutrition, 99(6), 1335-1343. doi:10.1017/S0007114507862350
  6. David A. Hanley, Susan J. Whiting, Does a High Dietary Acid Content Cause Bone Loss, and Can Bone Loss Be Prevented With an Alkaline Diet?, Journal of Clinical Densitometry, Volume 16, Issue 4, 2013, Pages 420-425, ISSN 1094-6950, https://doi.org/10.1016/j.jocd.2013.08.014.
  7. Welch, A.A., MacGregor, A.J., Skinner, J. et al. A higher alkaline dietary load is associated with greater indexes of skeletal muscle mass in women. Osteoporos Int 24, 1899–1908 (2013). https://doi.org/10.1007/s00198-012-2203-7
  8. Caroline Passey, Reducing the Dietary Acid Load: How a More Alkaline Diet Benefits Patients With Chronic Kidney Disease, Journal of Renal Nutrition, Volume 27, Issue 3, 2017, Pages 151-160, ISSN 1051-2276, https://doi.org/10.1053/j.jrn.2016.11.006
  9. Sébastien Labarde, La nutrition du sportif, Actualités pHarmaceutiques, Volume 54, Issue 548, 2015, Pages 49-52, ISSN 0515-3700, https://doi.org/10.1016/j.actpHa.2015.06.016
Vous avez aimé, partagez Pinterest

Commentaires

Vous devez être connecté à votre compte pour pouvoir laisser un commentaire.
Cet article n'a pas encore été commenté, soyez le premier à donner votre avis
Notre sélection d'articles
Vin rouge dans un vignoble
Boire de l’alcool peut être bon pour la santé : vrai ou faux ?

« Un verre de vin éloigne le médecin » Que penser de ce vieil adage ? Notre article vrai-faux vous dit tout sur les bienfaits ou méfaits de l’alcool sur votre santé.

Additifs alimentaires dangereux
Additifs alimentaires dangereux : quels colorants et conservateurs éviter ?

Bonbons, jambons… les additifs alimentaires n’ont pourtant pas toujours tout bon ! Faisons le tour des colorants, conservateurs et autres substances indésirables à éviter dans nos assiettes.

Chardon-marie qui détoxifie le foie
Les 7 meilleures plantes détox pour le foie

Le foie est un organe épurateur fondamental. Il est possible de l’aider à travailler en prenant certaines plantes aux vertus détofixiantes : découvrez les 7 plantes les plus efficaces à cet effet.

Hommes et femmes préhistoriques au Paléolithique
Régime paléo : principe, bienfaits, aliments autorisés et interdits

Inspiré par l'alimentation de nos ancêtres du Paléolithique, le régime paléo est très en vogue depuis plusieurs années. Focus sur cette diète santé, ses principes et ses effets.

Artichauts dans les mains d'un cuisinier
L'artichaut : ses bienfaits santé, comment le cuisiner et en tirer le meilleur

Cette plante de la famille des chardons séduit petits et grands avec sa saveur fine et douce... mais savez-vous comment profiter au mieux de ses vertus ?

Jeune femme qui boit un jus détox
Détox : les 4 meilleures substances pour aider à détoxifier l'organisme

Vous avez mangé trop gras, trop sucré, trop salé ou vous avez consommé trop d’alcool ? Ou vous souhaitez simplement apporter des composés bénéfiques à votre organisme de temps en temps ? Voici 4 substances détox à connaître à tout prix.

Ces produits devraient vous intéresser

Magnesium MalateMagnesium Malate

Une forme de magnésium de solubilité et de biodisponibilité excellentes.

$20.00
+
SilyplusSilyplus

Une forme de silymarine, brevetée et 10 fois mieux absorbée, pour la santé du foie

$29.00
+
Colon Cleanse FormulaColon Cleanse Formula

La meilleure formule naturelle pour nettoyer le côlon en douceur et en profondeur

$23.00
+
EDTA 1000 mgEDTA 1000 mg

Un chélateur puissant à base d’EDTA (acide éthylènediaminetétraacétique)

$26.00
+
Liver Support FormulaLiver Support Formula

La formule naturelle de référence pour la santé du foie

$34.00
+
Desmo Forte™Desmo Forte™

Un extrait liquide de Desmodium adscendens pour soutenir la fonction hépatique

$36.00
+
-35%
Cruciferous Detox FormulaCruciferous Detox Formula

Les meilleures sources de glucosinolates réunies en une seule et même formule

$33.15$51.00
+
Humic & Fulvic Acids ComplémentHumic & Fulvic Acids Complément

Un chélateur ayurvédique redoutable à base d’acide humique et d’acide fulvique

$46.00
+
© 1997-2021 Fondation pour le Libre Choix. Tous droits de reproduction réservés
© 1997-2021 Fondation pour le Libre Choix. Tous droits de reproduction réservés
Nortonx
secure
Warning
ok